Comment conduire un 4×4 sur sable ?

La conduite sur sable est une entreprise complexe qui nécessite beaucoup de pratiques. Considéré comme étant une discipline à part entière, ce mode de conduite est très technique et s’appuie sur le contrôle de la vitesse et du régime moteur. Conduire dans ces conditions nécessite un 4×4 puissant et 4 roues motrices. De nombreux amateurs essayent tout de suite d’accélérer et se retrouvent ensablés rapidement. Avec de l’entrainement et de la rigueur, il est possible de maîtriser parfaitement le rapport de vitesse. Voici quelques bons conseils pour débuter dans la conduite de 4×4 sur sable.

Ce qu’il faut essentiellement savoir sur la transmission

Sur des zones difficiles comme le sable, le mode 4 roues motrices est utile. Des 4×4 sur sable plus performants possèdent d’autres fonctions très utiles comme le diff lock ou le low range. Le rapport vitesse approprié se situe entre la 2ème et la 4ème vitesse. Ainsi, le couple moteur montera en régime au fur et à mesure que la puissance augmente.

Pour rappel aux amateurs, dépasser une vitesse de 40km/h est vivement déconseillé. Les différents modes permettent aux roues avant et arrière de recevoir la puissance nécessaire. Ce contrôle de puissance est primordial pour la conduite sur sable. La direction assistée doit être coupée lors de vos escapades sur les dunes de sable.

Mettre ses pneus dans les meilleures conditions pour la conduite sur sable

Contrairement à un mode de conduite classique, la conduite sur sable exige des pneus à pression basse. Dans l’idéal, il est recommandé de diminuer cette pression de moitié. Autrement dit, un intervalle entre 15 à 23 psi est largement suffisant. Cette configuration permet au 4×4 sur sable d’élargir considérablement sa surface de contact.

Ainsi, un meilleur équilibre est obtenu et le poids du véhicule est mieux réparti. L’astuce c’est de laisser l’air se dissiper pendant 1 minute entière et de régler progressivement la pression. L’usage du deflator facilite le réglage de la pression pour les non-initiés.

Quelques recommandations essentielles lors d’une conduite sur sable

Le sable n’est pas toujours mou. C’est une idée reçue qui complique la tâche à beaucoup de néophytes. En effet, la consistance du terrain varie d’une dune à l’autre. Pour les débutants dans ces terrains accidentés, conduire dans la matinée permet d’avoir un sable plus ferme. Le sable est plus souple entre les sommets de dune ce qui facilite la conduite. Porter des lunettes de soleil avec verres polarisés est primordiale pour voir et pour scruter la consistance du sable. Il est préférable ne pas suivre les traces des autres véhicules car le sable y est meuble.

Comment choisir un 4×4 d’occasion ?
Débuter la conduite sur 4×4 : que faut il apprivoiser ?